29.4.11

France / ONU : l'ignominie, jusqu'où ?

par Diego

Attentat à Marrakech : alors que Ban Ki-moon, la marionnette des USA et d'Israël, se dit "horrifié", que Sarkozy, le nain de l'Elysée, dénonce "un acte odieux", que William Hague, la girouette de Londres, se dit "choqué et affligé", on mesure la distance sidérale qui existe entre les propos qui concernent les "amis" et ceux qui contrarient le business bien partagé. Même le parti socialiste y va de sa petite musique reniflarde (Aubry : mon dieu, j'y étais !). Le vocabulaire n'est ni assez outré et passionné dans un cas, ni assez hypocrite et scandaleux dans l'autre. Qui se dit aujourd'hui "choqué ou "horrifié" ou encore "consterné" par le drame inhumain qu'endure le peuple saharaoui depuis trente cinq ans ? Le terrorisme est condamnable mais poser une bombe et tuer en aveugle est aussi "consternant" qu'enfermer un peuple tout entier dans un ghetto, de faire disparaître, de torturer, hier à Kelaa, aujourd'hui à Temara, des centaines de femmes et d'hommes. Le nain de l'Elysée est-il "choqué" quand les quelques coucous qu'il a envoyés sur la Libye tuent en aveugle, au nom des Droits de l'Homme ? Est-il "consterné" quand des soldats de l'empire occidental meurent en Afghanistan ? Pour la France, le summum de l'ignominie est atteint lorsque Sarkozy enjoint à l'ONU d' "oublier" d'inclure un rôle humanitaire ou de surveillance des Droits de l'Homme au Sahara Occidental dans l’action de la MINURSO. Tout simplement ! Ban Ki-moon obéit aussitôt. Il n'y aura pas de vote, ainsi nul ne pourra arguer que la France, si prompte à intervenir en Libye, s'oppose à l'intervention (de l'ONU !) au Sahara Occidental. Le triste message de Marrakech est double : M6, accroche toi, les jours de ton règne sont peut-être déjà comptés ! Sarko, tu viens de perdre à Marrakech les voix de quelques citoyens qui aurait pu voter pour toi (eh oui, le soleil et les palmiers, c'est bien grâce à toi !). La France est à l'aise dans son camp, celui de l'Occident hypocrite et affairiste : les ignominies se paient à prix forts, de Kaboul à Marrakech.
L'an prochain à Smara.
DIEGO
29.04.11
--------------Este texto expresa la opinion del autor y no de los moderadores del foro.
Share/Bookmark