15.1.13

Lettre à Arso, à la suite des opinions publiées depuis le 26 décembre

ppar Niko

Je viens de découvrir le contenu des cinq dernières opinions qui ont été publiées par Arso (avant vos éclaircissements d’aujourd’hui). Et je suis surprise de voir que les gens s’y livrent à des attaques personnelles d’une virulence incroyable, à partir de spéculations vraiment très fumeuses. Tout cela n’aurait guère d’importance, si ce n’était pas sur le site d’Arso, qui œuvre pour la connaissance et la défense du peuple sahraoui.
Pourtant, comme il se doit, vous priez instamment les contributeurs de ne pas faire d’attaques personnelles.
Pourquoi alors avez-vous laissé passer des propos aussi manifestement malveillants que ceux d’Haddamin Moulud Said, sans y apporter de démenti ? Car vous aurez pu vérifier la nomination par le Parlement européen, en décembre, d’un rapporteur sur la situation des droits de l’homme au Sahara Occidental (M. Charles Tannok), ce qui constitue tout de même une victoire pour les Sahraouis, pour les défenseurs des droits de l’homme en particulier. Laisser dire que le ministre délégué auprès de l’Europe« n'a aucune idée de ce que le Parlement européen fait ou ne fait pas » et que sa confirmation de la nomination du rapporteur trahit « une ignorance digne d'un enfant de maternelle », c’est vraiment affligeant !
Je crois qu’il n’y a que les adversaires marocains pour se réjouir d’un tel étalage de rancœurs, et que vous ne devez pas laisser faire.
Car c’est la crédibilité d’Arso qui me semble ainsi remise en cause, et à travers elle, la validité de ce que vous promouvez, à savoir la cause du peuple sahraoui.

Niko
15.01.13
ngasnier[at]hotmail.fr

-------------- Ce texte exprime l'opinion de l'auteur et n'engage pas les modérateurs du forum.
Share/Bookmark