24.12.15

RECONDUCTION LEGITIME

par Dih Mokhtar  Daf

Après plusieurs jours de débats, les rideaux du XIV Congrès sont tombés. Du coup, le combattant, Mohamed Abdelaziz est reconduit à  l'unanimité à la tête du Front POLISARIO, fer de lance de notre combat pour la libération. Nous nous en félicitons de cette élection qui ne peut être que bénéfique dans la conjoncture nationale actuelle. La décision à été prise après une conférence nationale et un Congrès qui ont réunis plusieurs centaines de Sahraouis plus ou moins représentatifs et dont la plupart ss'est déplacé de loin pour l'occasion. C'est donc une décision mûrement refléchie qui prouve qu'il est l'homme de consensus.   Mais "une seule main ne peut applaudir" dixit l'adage hassanya.

Il ne fait aucun doute que le Président est la pièce maitresse  dans la sauvegarde de nos acquis  Il est aussi le garant de la réussite de notre politique en général, surtout celle définie expressément par le sang de nos martyrs tombés au champs d´honneur. Et pour ce faire, il faut qu'il ait recours à son bon sens, son militantisme, son patriotisme et son dévouement á la cause nationale dont il a toujours fait preuve dès son avènement à la tête de notre Organisation en 1976. Nous comptons sur lui et nous espérons qu'il  mettra un terme aux allégations de ses détracteurs qui l'accusent, à tort ou à raison, de laxisme excessif affiché dans certaines situations qui demandent des prises de positions rapides et dissuasives.

Il doit alors prendre son élan en vue de bien entamer son nouveau mandat en créant  des structures de contrôle  efficaces pour donner un coup de frein à la gabegie qui gangrène nos institutions afin de reéduire le fossé séparant les classes sociales de notre peuple pour qu'il garde sa cohésion et son moral. Ce fossé créé par l'enrichissement illicite peut causer de la dépravation de notre jeunesse, exacerber sa délinquence et même engendrer des déviations du chemin que nous empruntons vers le but final pour lequel nous avons beaucoup sacrifié.
Il est alors nécessairement important de tenir compte de la justice sociale car elle est  le ciment de notre  unité et  renforce  la cohésion  de l'ensemble de notre peuple.                

La tâche, disons-le franchement, est difficile. Elle n'est réalisable qu'avec la collaboration d'un staff compétent, dynamique, loin de tout calcul étroit, capable de prévenir toutes  les situations et agir en conséquence  aux  moments adéquats et non ceux qui cherchent .à plaire, même au détriment de  l'interêt général.
Cela ne peut se faire qu'avec une probité sincère et requiert des hommes militants qui ne cherchent aucun profit matériel, profondément marqués par l'occupation de notre terrtoire, par la souffrance de nos concitoyens soumis aux exactions des autorités marocaines et par les conditions difficiles que  vit notre peuple dans son exil. Ces hommes aussi doivent être prêts à ne ménager aucun effort de patriotisme pour stopper cette déliquescence qui entache les principes de notre révolution et porte un sérieux coup à nos valeurs intrinsèques.

Il faut que la nouvelle Direction soit déterminée avec fermeté à rompre avec les pratiques révolues de l'époque précédente. Celles qui ont brisé nos coeurs et nos aspirations nationales. Le chemin de la libération est encore long, car souvent parsemé d'embûches dressées par l'ennemi, il nous impose beaucoup de sacrifices et d'abnégation pour arriver au but final qui n'est autre que  l'independance totale.

Ce redressement de la situation antéreure au XIV Congrès doit prendre en compte plusieurs éléments dont précisément:
- Rendre á notre armée de libération nationale son prestige et sa grandeur afin de garder son moral pour mener á bien sa mission principale.
- Donner une impulsion à notre Diplomatie en marquant notre présence dans les pays, membres permanents du Conseil de Sécurité et mener une offensive agissante dans tous les continents par des Ambassadeurs et Représentants capables de transmettre le message de notre peuple.
-  Rendre à nos institutions le rôle qui leur est dévolu, qui consiste à être au service du peuple et non une propriété familiale mise á la   disposition de son premier responsable en l'utilisant à son gré,  et par delà nous voulons qu'il soit appliqué, l'homme qu'il faut á la place qu'il faut.
-  L'instauration d'une justice qui respecte les lois en vigueur en les mettant au-dessus de toutes autres considérations.
-  Ne pas donner de crédit aux assertions souvent mal fondées des mythomanes  ( je n'indexe personne ) qui apprécient ou déprécient les militants, selon leurs tempéraments.
La liste n'est pas exhaustive, mais les problèmes à corriger apparaissent au fur et à mesure.

Il ne fait aucun doute que le Président, Mohamed Abdelaziz, prendra toutes  ses  responsabiltés pour engager des actions concrètes afin de remettre le train de la révolution sur ses rails en continuant le chemin de la libération et en évitant que le XIV Congrès ne soit  la montagne qui a accouché  d'une souris.

NOUS SOMMES CONVAINCUS DE NOTRE DROIT INALIÉNABLE À  L'INDÉPENDANCE ET NOUS CONTINUONS À NOUS SACRIFIER POUR NOS CONVICTIONS.

DIH MOKHTAR DAF
24.12.15
dihdaf[at]yahoo.fr

--------------  Ce texte exprime l'opinion de l'auteur et n'engage pas les modérateurs du forum.
Share/Bookmark