5.6.11

Le nouveau round des pourparlers informels

par Sadafa ould Mhamed ould Bahia

Brûlés par le début de canicule en ce début d'été précoce, souvent exposés à des tempêtes de sable qui trompent la météo et la vigilance de nomades, les réfugiés planifient de plus en plus leurs vacances hors des campements. Comme d'habitude, les nantis cibleront des destinations classées touristiques ou pourvues d'un climat doux. Les autres, aux maigres ressources, s'offrent de petites virées dans notre proximité. La majorité, à raison de conditions économiques minimales ou par choix, restera sur place.
Mais l'effet certain de la consolation du nouveau round et le résultats que rapporterait la délégation aux pourparlers, seront au menu d'interminables cérémonials de thé durant la période estivale

L'autre rendez-vous- et non des moindres- aura moins d'impact car vidé de son contenu: la conférence nationale sur la jeunesse (9-11 juin) abordera en premier lieu l'encadrement de cette importante couche de la société. Les délégués qui y participeront- à moins d'une improvisation de dernière heure, dictée par une maladresse ou par une humeur- seront triés sur le volet. En effet, les documents de ladite conférence imposent des critères de sélectivité. Les promoteurs envisagent définir une politique de la jeunesse sur la base d'un document préparé par le ministère de tutelle. Les exclus : les signataires du manifeste pour les réformes , les jeunes non violents qui manifestent devant le siège de la présidence à Chahid el Hafed le cinq de chaque mois et les centaines de chômeurs sans attache précise. Il faut aussi y ajouter ceux qui sont invités à chaque conférence et ne lèvent jamais le petit doigt !


Pour les sahraouis non tenus d'imiter le discours officiel, la délégation à Manhasset devrait avoir un grand challenge. La dimension humaine ne doit certainement pas lui échapper ; ses souhaits et son pragmatisme; ses appréciations de la situation.

Le vœu collectif est bien sûr que le Maroc accepte le référendum, qu'il soit acculé par la dynamique du printemps arabe dont Gdeim Izik a été le signe précurseur ( ? ) ou parce que la France a obtenu des marchés juteux chez nos frères et , par conséquent, le soutien à l'autonomie s'est lézardé au point que le Président Sarkozy, assagi, privilégie désormais sa prochaine échéance électorale et le business; qu'un mécanisme onusien de protection du quatrième pilier des Nations Unies, les droits de l'Homme, soit instauré rapidement des deux côtés du mur .
L'autre attente qui habite les esprits est que les négociateurs trouvent la énième parade pour que tous les sahraouis tournent le regard vers la future énième rencontre. Les contours de leur message seront sans doute calqués sur les précédents; un mélange de détails et de certitudes subjectives ou une redite évoquant le cliquetis des armes.

Une idée assez véhiculée pourrait donner du tonus à la future rencontre: revoir à la hausse la composition de la délégation sur la base de critères complémentaires; pourquoi pas un Mohamed Lemine ould Bouhali avec sa riche expérience et sa combativité, Hama Salama pour son intégrité, Aminatou Haidar pour sa forte personnalité et sa connaissance du FP et du Maroc, Bechir Moustafa Sayed pour son intelligence et sa témérité, Ould Sidati pour sa prudence et ses compétences…
Quant au deuxième thème évoqué dans des cercles restreints, suggéré par des observateurs avertis, amis ou non de la cause, il fait son chemin. Envisager des concessions douloureuses ça se murmure. Au nom du printemps arabe, du Maghreb ou de la realpolitik. Préparons nous donc à toutes les éventualités.

Entre-temps le cérémonial de thé sera donc assez bruyant durant l'été. " Chtarri ?" (quoi de neuf) sera la question reposée sans cesse. " Ma tarri chi" (rien de neuf), répond l'interlocuteur en guise de préambule. Il voulait dire assez de réunions mais pas encore de substance.

Sadafa ould Mhamed ould Bahia
Représentant désigné pour la Pologne
samoba19@yahoo.fr
05.06.11

--------------Ce texte exprime l'opinion de l'auteur et n'engage pas les modérateurs du forum.
Share/Bookmark

4 comentarios:

MJLPS ORGANIZATION -western sahara dijo...

Hola, yo me llamo Ayach Embarek, soy un joven saharaui de ciudad tarfaya,sàhara ocupado,zona ocupada,sàhara occidental
tengo 29 años de edad,soy el presidente de fidaeiu al-jabha organization,es una organizacion civil e independiente para la resistencia pàcifica y la defensa a los derechos humanos en el sàhara occidental.nuestra organizacion, también tiene el nombre de la APSI,la autoridad popular saharaui independiente , y tiene el nombre de MJLPS,es decir militantes para la justicia y libertad al pueblo saharaui.
pero queda el nombre de " fidaeiu al-jabha " el nombre oficial de la org,asi como el nombre de la apsi,porque en el año de 2012, nos vamos a llegar a la mundializacion internacional , es decir que nuestra org , serà conocida mondialmente

email: fidaeiualjabha@hotmail.com
yahoo: fidaeiualjabha_organization@yahoo.com
skype : fidaeiualjabha_organization
nuevo email de la organizacion ( publico ):
fidaeiualjabha_organization@hotmail.fr

mi nuevo numéro telefono movil es : 00.212.6.45.90.64.93
fidaeiu al-jabha organization ( mjlps - apsi )
tarfaya - laayoune ocupado
zona ocupada-territorios ocupados
sàhara occidental -RASD (polisario)

rabuni dijo...

Sadafa te has quedado en ridículo porque no tienes nada que contar a la gente despues del primer artículo.Los personajes que mencionas y dices que tienen que estar en la delegación que representa al polisario son los que te han empujado al vacío,Has abierto la boca tarde y mal.Los trapos sucios se lavan en casa no en los medios donde el enemigo se aprovecha de todo.Si verdaderamente quieres aportar algo a la causa saharaui dimite de tu cargo y vete hacer tus cosas personales como han hecho muchos sin ruido y por el bien de los saharauis.

Brahim Ala dijo...

La dernière sortie de Sadafa est ce qu’on appelle parler pour, in fine, ne rien dire. Des œillères ont-elles été recommandées pour les prochaines sorties ? Où l’eau a été t-elle mise dans le vin par calcul ? Il aurait été plus judicieux et plus crédible par rapport aux milliers de personnes qui ont suivi avec grand intérêt les 2 premières sorties de Sadafa qu’il continue « l’oeuvre inachevée» qu’il a commencée. C’est ce qu’on appelle la descente aux enfers, au crépuscule d’une vie….

arso dijo...

envoyé par Abdallah Albert

Amendement sur le commentaire "rabuni dijo":
En faisant une lecture de la riposte du "commentateur" qui exprime son opinion sous le titre "rabuni dijo" à Sadafa Bahia. il est mieux pour toi que tu te taises,parce que tu ne l'a pas fait au bon moment. Nous pouvons lire a travers les propos du commentateur   qu'il sent que Sadava pouvait parler sur beaucoup de choses et l’incite à le faire mais rassure-toi que Sadafa est très responsable et sait quand et comment il écrit. Je pense que si quelqu'un exprime une opinion il n'y a pas lieu de chercher à l'étouffer si vous êtes vraiment un porte parole fidèle du Rabouni des sahraouis.
Le Rabouni des Sahraouis que nous connaissons est le symbole de notre force et de toute notre fierté . Dans ce cas ci le rabouni doit etre conciliateur, et doit s’enchanter de la critique et l’autocritique de militants comme Sadafa, et autres ,et que chaque sahraoui est convaincu de l’efficacite de ce principe fondamental  bafoue depuis longtemps, et classe comme intrument manipule par les ennemis du POLISARIO.Il oublie aussi que toute notre force,  notre  cohesion sociale sont acquises  grace a la critique et l’autocritique constructive. Le porte parole de” Rabuni dijo” serait vraisemblablement du rabouni meconnu par les sahraouis et  semble etre allergique a ce que quelqu'un ouvre sa bouche memesi c’est pour avaler une gorgee d'eau salee de rabouni.”Rabouni dijo” parait etre plus royaliste que le grand frere destinataire de la lettre de Sadafa. Il serait vraiment ideal que notre direction politque reconnaisse a Sadafa ses grandes qualites de militantisme,ses valeurs de sacrifice et de patriotisme surtout quand nous savons que toute sa famille et lui meme ont ete victime du scenario de 1982, artificiellement concu de mille pieces par la direction politique du POLISARIO contre les tribus qui viennent du sud .
Messieurs ne dites pas a Sadafa de se taire,et ne lui donner pas des qualificatifs qui n’expriment que la faiblesse et la haine de ceux qui sont derrieres ces idees sous ”Rabouni Dijo” que les sahraouis ont opte depuis le debut a creer un etat democratique ou le droit a l'expression est garantiea tous . Il me semble que que le commentateur de"rabuni dijo" n'est autre que la rabuni Ammar de tindouf qui ne sait rien de l'histoire du Fpolisario et des Saharaouis et tente a les confisquer.
Sadava a ouvert sa bouche intelligemment et a ecrit a son grand frere une lettre et on ne pensait pas  que ceci ne mettra  en aucun momenten cause  les membres du clerget qui semblaient  etre tous destinataires etqui d’aileurs  se  tous hates d’ecrire a l’expediteur d’une maniere tres desordonnee et avec  toute l’anarchie et la menace qui sont l’expression de la faiblesse.
Sadafa le vrai sahraoui quand on le qualifie de mauritanien ,de marocain qui serait  alors sahraoui apres lui ?
Je pense que pour  terminer  il est del’ interet de tous de faire preuve de retenue de responsabilite de patriotisme pour eviter que l’internet soit l’unique lieu pour divulguer les faiblesses des un et des autres et compromettre la  cohesion sociale des saharaouis .