6.10.10

Territoires occupés : D’AMINATOU à SALMA, de cafouillage en cafouillage !

Ahmed Mahmud Baba

L’actualité sur les droits de l’homme, dans le Sahara Occidental est très riche en évènements, rebondissements et ratages depuis décembre de l’année dernière.
Depuis le Buzz créé par la grève de la faim courageuse d’Aminatour Haidar, mais qui n’a donné raison qu’aux calculs stratégiques du Makhzen, la situation dans les territoires occupés a été le théâtre des faits les plus invraisemblables en termes de défense des droits de l’homme et de lutte pour l’autodermination.

Après le buzz de la fin de l’année 2009, personne dans le monde, à part les personnes impliquées dans la défense de la cause du peuple sahraoui, ne se souvient encore de cette grève de la faim.
Mais paradoxalement, le Maroc a obtenu satisfaction de ces conditions du retour d’Aminatou au Sahara Occidental. En effet la présidence espagnole de l’Union Européenne a été parmi les plus catastrophique de l’histoire de l’UE pour la cause sahraouie. Et la cerise sur le gâteau fut le rapport du secrétaire général de l’ONU et la résolution du conseil de sécurité d’avril 2010, qui ont écarté toute possibilité d’élargissement du mandat de la MINURSO, à la protection des droits de l’homme dans les territoires occupés.

Une question demeure chez les militants des territoires occupés : qui a conseillé à cette courageuse militante d’entamer cette grève de la faim, au risque de sa vie, dans cette période précise et à quelle stratégie répondait cette grève ?

Le feuilleton des délégations des pseudo défenseurs de l’homme, qui se rendent dans les campements des réfugiés sahraouis à Tindouf, a continué avec des délégations de plus en plus surprenantes et toujours le même programme, au retour, de tournées dans les villes occupées des territoires occupés pour « informer les populations sahraouies des territoires occupés des résultats de ces visites » selon les termes de la RASD-TV.

Au point que plusieurs camarades et militants des territoires occupés, qualifient le ministère de la RASD chargé des territoires occupé et son antenne à LAS PALMAS, d’agence de voyage spécialisée dans les séjours à Tindouf et dans les territoires occupés. La seule différence avec une agence de voyage classique, est que les séjours sont totalement gratuits à condition de faire allégeance à monsieur LAS PALMAS et son ministre de tutelle.

Depuis cet été, nos stratèges de la défense des droits de l’homme, ont inventé un nouveau concept : il s’agit d’appeler des personnes solidaires de notre cause notamment des espagnols, à venir à Laayoune pour manifester contre l’occupation marocaine. Comme notre ministre est incapable de mobiliser les sahraouis, nous l’avons expliqué sur d’autres articles, pour manifester contre l’occupant marocain et comme la mobilisation dans les territoires occupés est en chute libre depuis au moins quatre ans, il a eu l’intelligence de faire appel à des étrangers pour faire le travail à la place des sahraouis.

Et comme chaque agence de voyage, on essaye toujours de faire de mieux en mieux. Et la meilleure idée que notre ministère des territoires occupés et son agence de voyage, ont trouvée, c’était l’organisation de la participation de plus de 70 militants des territoires occupés à la conférence d’Alger. Mais manque de bol pour monsieur LAS PALMAS, aucune icône médiatique des militants des territoires occupés n’a voulu participer à cette mascarade de voyage, nous ne parlons pas de la conférence en elle-même, mais de l’idée de faire un voyage de plus de 70 personnes. Pas plus de six figures emblématiques ont accepté de participer à cette nouvelle pièce de théâtre écrite et réalisée par notre ministre des territoires occupés, et sûrement il pourra prétendre au ministère de la culture à la prochaine tournée des chaises musicales de notre gouvernement.

Pour le reste, il suffisait de posséder un passeport et d’avoir déjà collé un tract sur le mur d’un lycée ou d’un collège, et d’être bien vu par monsieur LAS PALMAS, pour bénéficier d’un voyage gratuit à Alger. Résultat des courses, une délégation composée d’incompétents et d’arrivistes.

Et juste avant la tenue de cette conférence sur la lutte du peuple sahraoui pour son indépendance, un autre Buzz est lancé. Mais cette fois, c’est en faveur de notre ennemi. Monsieur Mustapha Salma, un transfuge qui a choisit de se jeter dans les bras du Makhzen et qui a annoncé ouvertement son soutien à l’autonomie marocaine et son attention de rentrer aux campements pour défendre cette thèse, a été arrêté le 21 septembre en entrant dans les territoires libérés de la RASD.

A la suite de cette arrestation, il y a eu un communiqué laconique de la part du secrétariat national du Front Polisario, et depuis rien jusqu’à l’écriture de ces lignes.
Au moment où la machine de la propagande bat de l’aile, nos dirigeants sont restés léthargiques. Et ils ont fait le choix de faire un silence très étonnant et qui ne sert que les intérêts de nos ennemis.

Si les motifs de l’arrestation de ce monsieur ne font aucun débat sur la scène politique sahraoui, il reste beaucoup de questions que la stratégie adoptée par le FP et la RASD en matière de communication et de choix. N’est-t-il pas suffisant de l’expulser vers la Mauritanie ? Pourquoi pendant plus de neuf jours, aucune communication officielle n’a été faite sur son sujet, lieu de détention, date et lieu de son éventuel procès ? .

Et le même silence a été observé par nos pseudo défenseurs des droits de l’homme des territoires occupés. Aucune ONG (associations, comités, ligues) des territoires occupés n’a eu le courage de publier un seul communiqué. Pourtant la défense des droits de l’homme doit être plus universelle que des considérations partisanes.

D’Aminatou à Salma, une chose est sûre : la carte des droits de l’homme, que notre organisation a usé depuis 2005, est grillée et notre mouvement est amené à changer de stratégie. Ces évènements illustrent parfaitement que le gouvernement sahraoui et la direction du POLISARIO n’ont aucune vision ni stratégie sur les territoires occupés.

Il est temps pour nos dirigeant de se ressaisir avant qu’il ne soit pas trop tard, car la grogne commence à gagner même les militants des territoires occupés. Ces derniers, et grace aux téléphones portables et internet, sont au courant de tous les dépassements et les dérives des dirigeants et cadres du FP et de la RASD.

Il devient très urgent d’organiser une conférence nationale pour poser les vraies questions qui occupent le peuple sahraoui, faire le bilan de 20 ans de processus de paix et surtout définir de nouvelles stratégies pour arriver à l’indépendance du peuple sahraoui, tant attendue.

Laayoune occupé,
Le 30 septembre 2010
Ahmed Mahmud Baba
Ahmed.mahmud.baba@gmail.com

--------------Este texto expresa la opinion del autor y no de los moderadores del foro.
Share/Bookmark

8 comentarios:

Anónimo dijo...

No seré saharaui, pero descalificar la ayuda de los activistas españoles, mexicanos, uruguayos, etc...no me parece muy bueno precisamente para la causa saharaui. Hablando claro, si no es por los observadores españoles les matan a palos, y encima no se habría enterado nadie. Luego ya las fobias y filias de cada uno son otra cosa, porque descalificar a los 70 saharauis que se la han jugado yendo a Argel, pues que quiere que le diga, habiendo saharauis así no hacen falta marroquíes para mantener la ocupación.
Un saludo y Sahara libre ya.

Niko dijo...

Je me demande d'où vous parlez Ahmed Mahmud Baba ? Parfois vous semblez faire partie des militants des territoires occupés ;puis vous dénoncez les "pseudo-défenseurs des droits de l'homme", "nos stratèges de la défense des droits de l'homme"; vous dites ensuite que "plusieurs camarades et militants des territoires occupés qualifient ..." Mais vous, que dites-vous ? Vous êtes avec eux ? Vous semblez n'être qu'un observateur... Ou faites-vous davantage ? "Notre mouvement est amené à changer de stratégie", vous êtes sûr que ce mouvement est le vôtre ?

Anónimo dijo...

le polisario a perdu la partie,faut l´avouer,ces temps me rappelent 88 quand les camps se sont revoltés,le FP doit changer sa politique,et peut etre discutter sur une base réaliste avec le maroc.

Anónimo dijo...

Je no comprende pa este Artículo. Por favor agredecemos que nos publicas sus openiones en español..busca un amigo que le traduzca en español. gracias

Anónimo dijo...

il y a avec nous les petits soldats du soit disant menistre marocain "d information"Naceri,quelle partie a perdu le POLISARIO? ni miliairement,ni a niveau diplomatique,c est tout a fait le contraire,le maroc est en difence,il a perdu l initiative sur touts les fronts,si c etait pas la france le sahara est independant maintenant,et d ailleurs c est la seule forteresse qui lui reste,parce que les francais se sentent de plus en plus embarasses de defendre la ocupation ilegale,les violations des droits de l Homme au sahara occidental,de defendre un regime feudal,qui n a rien avoir avec le 21 siecle.

Anónimo dijo...

encore on parle de "soldats du Makhzen" quand on critique les démarches du front,faut tout avouer qu´on navigue a vue depuis des années maintenant.
militairement on a rien gagné,on a perdu pleins d´hommes sans gagner quoi que ce soit,un mur nous paralyse totalement et ne nous laisse aucune possibilité de mouvement,sur le coté politique on attend 20 ans sans avancer d´un iota...et on veut encore me faire comprendre que le maroc est en defence ou qu´on gagnera demain??
reveillez vous de vos rêves,Moustafa a eu le courage de dire ce que beaucoup d´entre nous pensent en catimini,esperer encore jouer sur la carte des DH c´est se mentire soi meme,cette carte est brulée,et maintenant se retourne meme contre nous,alors oui un peu de réalisme,le maroc a gagné la partie.

Anónimo dijo...

meme si vous utulisez le pronom personel nous,en parlant au nom de saharaui,mais vous apartenez a la petite armee de NACIRI,si la maroc n a pas gagner la guerre, cest ce que vous avaiez pense vous les marocains depues le debut de l ocupation,"une pique de quelques semaines" mais ca fait maintenant plus de 35 ans.il na aucune pays qui a reconnu la souvrainte marocain de sahara occidental,le maroc maintenant est dans une situation tres embarassante,il veut utilise le meme tactique que le POLISARIO,mais il a echoue,parce que tout le monde sait la politique marocain est theatral,le futur du sahara reste et restera aux mains des saharauis et c set a eux seuls de decider,a propos de traitre mustafa,faire la propagande c etait inclus dans le "plan becker",mais le maroc l avait refuse,et d ailleurs la propagande se fait avant le referendum,ou avant les elections,alors premieremnt,le maroc doit accepter l organization du referandum,puis faire la propagande pour sa proposition!

Mahmoud dijo...

Loin de toute polémique stérile, je vous précise cher compatriote que les militants sahraouis que vous avez qualifez de pseudo défenseurs des droits de l'homme ne sont pas tous des pseudos car ils parmi eux il y a ceux qui ont choisi d'agir pour défendre les intérêts du peuple sahraoui dès la première heure et non pas à la 25ème heure. Ils expriment leurs opinions ouvertement sans se cacher derrières des pseudonymes. Alors, du courage et n'hésite pas de signer ton prochain article avec ton vrai nom et non pas avec ton pseudonyme.
ELHAMED Mahmoud. Laâyoune/Sahara Occidental